Marine

« Une jolie fleur dans une peau d’vache, une jolie vache déguisée en fleur, qui fait la belle et qui vous attache, puis qui vous mène par le bout du coeur ... » … c’est que je la trouvais plutôt mignonne moi cette vache quand j’étais petite !
Alors je chantais cette chanson naïvement, ainsi que « Les Bourgeois » de Jacques Brel et autres morceaux d’auteurs compositeurs français.
Je me suis donc naturellement mise à chanter … mais aussi à danser !

Comme à chaque spectacle ou concert que nous allions voir en famille, mes parents retrouvaient leur enfant devant (ou sur …) la scène en train de remuer dans tous les sens, ils m’ont plutôt inscrite à la danse.
Bon choix au demeurant, car je me suis vite passionnée pour cet art et y ai consacré mes études.
Seulement, enfant, ado, en plus de danser et créer des chorégraphies dans ma chambre ou avec mes amies, je préférais passer mes récréations à écrire des chansons dans mon coin plutôt que de jouer avec les autres.
D’autant plus que j’adorai les Comédies musicales et l’univers de Broadway. Il était donc évident, même si je n’arrivais d’abord pas à choisir entre ces 2 formes d’art, que je voulais faire du spectacle !

Après avoir achevé ma formation de danse à Bordeaux en 2013, je suis revenue du côté de Lyon et j’étais plus que jamais partagée… j’allais voir les spectacles de la programmation de la Biennale de Danse, tout en rencontrant des musiciens et fréquentant les jams.

Jusqu’au jour où j’ai vu une annonce d’orchestre recherchant une nouvelle chanteuse. Sans pour autant réellement apprécier la forme de leur concept, je me suis tout de même lancée et ai été retenue malgré les jugements négatifs que le chef d’orchestre émettaient à mon égard.

Je ne suis pas restée longtemps mais ai pu me faire une idée des réalités du monde du spectacle.

A la suite de ça, j’ai enchaîné les prestations en solo avec ma guitare ou avec d’autres formations puis ai voyagé pendant plus d’un an autour de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande avant d’intégrer Hegoa et des projets qui me correspondaient vraiment et me permettent aujourd’hui un réel épanouissement !

Ses TOP 5

Disques
  • Songs from the south-Greatest hits – Paul Kelly Paul Kelly, ce fut la découverte musicale durant mon voyage en Australie. Et ce best of a voyagé avec moi et accompagné mes meilleurs moments sur la route.
  • A night at the opera – Queen J’aime beaucoup de choses chez Queen … n’empêche que cet album est mythique et qu’il symbolise pour moi toute la grandiloquence du groupe.
  • Culinaire lingus – Ange J’ai hésité avec le classique Emile Jacotey … mais en fait, celui-ci me fait un peu plus … triper . J’aime l’écouter quand je me sens un peu en marge du reste du monde.
  • Breakfast in America – Supertramp Ahh mais qui n’aime pas cet album, franchement ? Il est tout bonnement universel et incontournable et j’aime réviser mes classiques en écoutant Supertramp.
  • Imagenaerum – Nightwish Autant, je l’avoue, je ne suis pas une fan inconditionnelle de Nightwish … mais alors cet album est magnifique, plein de poésie et d’onirisme ! Et j’avoue avoir un petit faible pour cette chanteuse (Anette Olzon), malheureusement elle n’est pas restée très longtemps.
Artistes que j'admire
  • Angelin Preljocaj Je vais citer quelques danseurs, car c’est de là dont je viens. Et Angelin est un des premiers chorégraphes « contemporains » que j’ai découvert et il m’a particulièrement touchée avec sa pièce « L’annonciation ».
  • Sidi Larbi Cherkaoui Danseur-chorégraphe Belge, dans la lignée des nombreuses compagnies Belges que j’admire, je n’ai jamais vu un corps bouger comme le sien et ses pièces empruntes de ses voyages à travers le monde sont une rencontre avec le monde extérieur d’une magnifique sensibilité.
  • Pina Bausch Je termine avec la danse avec cette incontournable chorégraphe. Adolescente, elle est la créatrice qui m’a le plus bouleversée. Ses pièces sont justes, terriblement humaines et proches de nous. J’aime aussi son rapport au corps et j’apprécie qu’elle ait fait le choix de travailler avec des nondanseurs pour certaines pièces.
  • David Bowie Je l’admire et il m’inspire. Sa voix est difficile à apprécier, mais il est un interprète hors norme, un artiste qui pouvait tout se permettre et s’est tout permis … j’aimerai réussir à aller aussi loin que lui en donnant comme lui tout, sans limites.
  • Jacques Brel Un auteur qui chantait avec ses tripes, avec une justesse d’interprétation incomparable. Pour moi, personne ne peut reprendre ses chansons et tenter de faire mieux que lui. Et quels textes ...
Livres
  • Le guerrier pacifique (Dan Millman) Ce livre a transformé ma vision des choses. Certes, j’étais déjà en pleine mutation quand je l’ai lu, mais il a contribué à m’aider à voir le monde et la vie autrement.
  • Harry Potter saga (J.K Rowling) Il y a The lord of the rings aussi qui m’a bien marquée dans le genre fantastique … mais comme j’ai grandi avec les personnages de J.K Rowling, j’ai choisi cette saga là (que je n’aime qu’en livres cependant, et en anglais). Je la trouve extrêmement bien foutue, et l’écriture évolue avec l’âge des lecteurs, c’est génial.
  • Les liaisons dangereuses (Pierre Choderlos de Laclos) Au programme de Terminale quand je passais mon Bac, ce roman épistolaire fut un régal pour moi. Je me suis délectée des relations entre les personnages, conflictuelles, vicieuses ou passionnées …
  • Les Misérables (Victor Hugo) Ah Victor Hugo … un de mes auteurs favoris ! J’ai tellement aimé Hernani, Notre-Dame de Paris, Le dernier jour d’un condamné … Alors Les Misérables, c’est un condensé de tout son talent, de la justesse avec laquelle il analysait la sociologie et les hommes.
  • La bicyclette bleue (Régine Deforges) J’aime bien l’histoire, et j’aime encore plus la lire sous forme de romans. Cette saga de Régine Deforges m’avait complètement plongée dans la seconde guerre mondiale et dans ses horreurs grâce au personnage de Léa auquel je pouvais m’identifier quand j’étais adolescente.
Films
  • Chicago (Rob Marshall) J’avoue, j’ai un faible pour la Comédie musicale : Cabaret, The lion King, Les Misérables, The Phantom of the Opera … alors ce film reprenant le succès de Broadway, Chicago, je l’ai poncé, en chantant autant les parties de Velma que de Roxie.
  • Volver (Pedro Almodovar) Je suis une femme, et j’aime les histoires de femmes. Pedro Almodovar est fort pour montrer les liens forts qui nous unissent, entre mères, sœurs, amies … entre femmes ! Et Pénélope Cruz fait partie des femmes et actrices qui me touchent et me parlent le plus.
  • Blood Diamond (Edward Zwick) Ça fait mal, mais il est bon, grâce à ce genre de chefs d’œuvres, de se rendre compte du monde dans lequel on vit, de sa corruption. Léonardo Dicaprio est formidable dans son rôle et je conseille à tout le monde de visionner cette histoire !
  • Le voyage de Chihiro (Hayao Miyazaki) Le premier Miyazaki que j’ai regardé ! J’avais 10 ans, et notre institutrice nous avait emmené au cinéma voir cette merveille de l’animation japonaise. Depuis, j’adore l’univers de Miyazaki, mais celui-ci aura toujours une place privilégiée dans mon cœur.
  • Au revoir là-haut (Albert Dupontel) C’est qu’il est bon ce Dupontel … Rien à dire, ce film est une perle du cinéma français. L’adaptation du roman de Pierre Lemaitre est riche en poésie et symboles, et les comédiens sont époustouflants.
Chanteurs/chanteuses qui m’inspirent
  • Imelda May Je l’admire pour tellement de choses : sa voix, son allure, son charisme. Elle est tout ce que j’aimerai être, et son dernier album aux accents plus blues me touche pour la justesse de ses interprétations. J’y retrouve une femme entière et sensible.
  • Tina Turner J’hésitais avec Aretha Franklin … mais finalement, même si musicalement, j’aime mieux la reine de la soul, Tina Turner m’inspire dans sa manière d’être en live : une vraie lionne, la scène est son territoire, et en même temps, sa reconnaissance pour les musiciens et chanteurs/chanteuses qui l’accompagnent est belle à voir !
  • Freddie Mercury On ne peut pas chanter sans aimer Freddy Mercury ! Je crois qu’il est un modèle pour tous, une idole, un emblème … Il y a peu de chanteurs masculins qui me font vibrer, mais celui-là me fait vraiment frissonner, tant par sa voix que par ses arrangements !
  • Barbara Barbara, c’est la pureté, la vérité … pas de prestation technique ici, juste une femme meurtrie, sensible et généreuse, qui raconte ses histoires avec une sensibilité déroutante.
  • Camille J’aime la manière dont elle joue avec sa voix ! J’adore ce travail de loop, j’aime m’amuser à faire ça aussi, et elle le fait super bien, notamment dans son album « Music Hall » qui est celui que je préfère !
Spectacles
  • The Phantom of the Opera (Andrew Lloyd Webber) Comme je l’ai dis plus haut, j’adore les comédies musicales. Un gros faible pour Les Misérables peut-être … mais comme j’ai vu The Phantom of the Opera sur scène à Auckland en NouvelleZélande et que j’ai passé un super moment, j’ai eu envie de la citer.
  • Carmen (Georges Bizet) Mon opéra favori. Non pas que je sois une grande adepte des Opéras, mais celui-ci me touche vraiment, tant grâce à sa musique enivrante qu’au personnage sensuel de Carmen qui m’interpelle. Je l’ai vu sur scène au grand théâtre de Bordeaux dans une très jolie version modernisée et j’admirerai toujours la version film avec Julia Migenes Johnson.
  • Le lac des cygnes (Piotr Ilitch Tchaïkovski) Et mon ballet favori … ouais classique, n’empêche, il n’y a rien à faire, il restera à jamais le plus beau, le plus poétique, le plus onirique, le plus intense pour moi … toute cette volupté me transporte et me fait rêver, et comment rester insensible à la musique de Tchaïkovski ! Je l’ai vu plusieurs fois sur scène et ne m’en lasse pas, et adore danser les parties que j’ai pu apprendre en cours de danse.
  • Import-export (cie C de la B) Je ne suis pas certaine qu’il soit possible de trouver des images de ce spectacle sur internet … mais c’est un des premiers spectacles de danse contemporaine que j’ai vu, j’avais 15 ans, et c’était avec l’option danse de mon lycée. Fabuleux. Violent. Percutant. Drôle aussi … une pièce sur la manière dont nous produisons, vendons, consommons … par une compagnie Belge, aux nombreux talents. Aujourd’hui, je pense que les Belges sont les meilleurs en matière de danse contemporaine ou danse théâtre, ils ont peu de limites et explorent l’espace avec des formes variées et des corps non conformes à l’image qu’on se fait du danseur.
  • Tabac rouge (James Thierrée et la Compagnie du Hanneton) James Thierrée … je l’avais découvert avec le spectacle La symphonie du Hanneton. Je voulais parler de lui dans les personnages qui m’inspirent, et finalement j’ai choisis ce spectacle que j’ai vu à Villeurbanne il y a quelques années. James Thierrée, c’est le corps libre, expressif et communicatif, dans des décors super travaillés. On se sent au cinéma, à l’époque des effets spéciaux à la Georges Méliès, et on rêve dans un monde surréaliste. Tabac rouge, c’était tout ça … le spectacle comme je l’aime, c’est-à-dire complet : danse, théâtre, cirque, mime … au service de la poésie …
Groupes
  • Pink Floyd Évidemment … comment rester insensible à cette musique, à ces précurseurs du psychédélique et du progressif ? Je ne saurai dire quel album me touche le plus, tellement ils me font tous planer … il n’y a rien que je n’aime pas chez Pink Floyd, alors que je peux toujours trouver un ou deux morceaux qui me déplaisent chez d’autres artistes.
  • Deep Purple Un des groupes phares de mon adolescence ! Avec Led Zeppelin, Les Beatles, Iron Maiden … Mais j’ai choisi celui-là pour le top 5 car j’ai tellement écouté et chanté leurs albums ! On pourrait même dire que j’ai un peu appris à chanter grâce à Ian Gillan !
  • Porcupine tree Dans l’univers du progressif, c’est peut-être Porcupine tree qui me fait le plus d’effet. Je trouve leur musique très visuelle, les images se créent aisément dans l’esprit. Et on imagine toutes sortes de choses, toutes sortes d’histoires, d’émotions … j’aime les écouter quand je suis au calme ou que je me sens d’une grande sensibilité.
  • Portishead Un peu comme Porcupine tree, j’aime écouter Portishead quand je me sens un peu à fleur de peau. Cette voix déchirée, plaintive sur cette musique planante, ça me bouleverse vraiment. J’aime les voix de femme, et celle-ci est si particulère. C’est ça, elle est déchirante.
  • Pink Martini Un peu de légèreté et de joie enfin ! J’aime les musiques très théâtrales et conceptuelles, mais j’aime aussi quand ça groove, quand ça donne le sourire. Pink Martini, c’est si métissé, on ne peut pas se lasser de les écouter ! Et les musiciens et chanteurs qui participent au développement du groupe sont tous époustouflants !