Gabriel

Pour moi, la musique a toujours été synonyme de création, d’expérimentations et de
sensations.
J’ai eu la chance de vivre dans une famille où la musique était très présente. Ainsi, très
jeune j’ai pu découvrir le classique, le rock, la pop, la variété française, l’opéra et le jazz.

De fait, dès mes années collège, je me pointais en classe avec mon baladeur cassettes et
ma collection de Beatles !
Autant dire que je m’y suis pas fait une flaupée de potes !

Mais ce qui m’a le plus marqué à cette époque, c’est qu’à chaque fois que des gens de mon
entourage, ou de ma famille, jouaient des morceaux, à la chorale, au sein de l’harmonie
du village ou en groupe, c’était uniquement pour faire des reprises.
Ça me rendait fou, j’avais envie de prendre les instruments et d'essayer de trouver mes
propres trucs ! Je n’ai jamais réussi à apprendre ce que d’autres avaient créé, j’avais
toujours envie de créer mes propres morceaux !
Que mes études musicales furent chaotiques à cause de ce désir! J’ai redoublé 5 fois ma
première année de cycle machin chose pour finir par être viré. J’ai commencé le violon,
mais pareil, à force de devoir apprendre ‘’ des grandes œuvres ‘’ je m’étais lassé.
Ainsi du jour au lendemain, du haut de mes 12 ans, j’ai arrêté toute activité musicale.

Jusqu’au jour où, durant les années lycée, chez un ami, celui-ci me proposa de prendre
une paire de baguettes qui trainaient chez lui pour l’accompagner pendant qu’il jouait à
la guitare. La révélation !
Dès la première minute, on a joué ce qui nous venait. On jouait nos propres expériences
musicales !

Alors bon, soyons sérieux, entre une paire de coussins dans le rôle de la batterie et une
guitare fausse comme une crécelle, ce n’était pas fameux. Mais le mal était fait : je voulais
écrire mes propres chansons. Très vite on a monté un groupe dans lequel je tenais le
rôle du batteur, et j’ai pu acquérir une guitare électrique pour composer mes premiers
morceaux.
"Cher Mensonge" date d’ailleurs de cette époque-ci.

Et depuis, je n’ai de cesse que de créer et de composer, d’enregistrer et mixer …
J’ai la chance de pouvoir composer pour des documentaires, des courts métrages ou
même des publicités, et également avec Hegoa.

Très vite, j’ai fais la rencontre du rock progressif avec des groupes comme Pink Floyd,
Jethro Tull, Ange, Yes, … et j’ai tout de suite su que c’était ce genre de musique que je
voulais jouer et dans laquelle je pourrais m’épanouir.
C’est comme cela qu’a commencé à germer, petit à petit, l’idée d’un groupe comme
Hegoa.
J’ai eu envie de créer un projet dans lequel il n’y aurait pas de limites. Où on pourrait jouer
du métal, du jazz, de la pop, des trucs compliqués, simples, variés ….
Jouer de la musique au sens large du thème, et ne pas se cantonner à un genre unique. Et
où l’on pourrait expérimenter en matière de son. Tenter des choses !

Et aujourd’hui, je m’épanouis complètement dans Hegoa, ainsi que dans mes différents
autres projets !

Ses TOP 5

Disques
  •  Wish you were here : Pink Floyd
    Pour moi, ce disque représente la quintessence du travail du son, que ce soit pour la création de toutes les ambiances, mais également le mixage global au service de la composition. Jamais un son de guitare ne fut aussi beau que celui de Gilmour dans cet opus magistral !
  • Abbey Road : The Beatles
    Petit, je ne jurais que par ce quartet, et quand j’ai appris que cet album était leur dernier, j’en ai pleuré. Dommage, j’avais 30 ans de retard. Mais il n’existe pas de meilleur testament musical d’un groupe que celui-ci.
  • Communiqué : Dire straits 
    Le dernier album de la véritable formation Dire Straits avant que celle-ci ne devienne le désir d’un seul homme. Un son cristallin, des morceaux d’une beauté et d’une dynamique rare et un guitariste alors au sommet de son art.
  • Live in Paris : Supertramp
    Trop souvent réduit à ses tubes, Supertramp est un groupe de live rock. Rock au sens noble du terme, c’est puissant et varié. Et ce live mélange à merveille tubes trop entendus et pépites plus rares aux prouesses musicales hors du commun !
    Mention spéciale pour Another man’s women
  • Stabat Mater : Vivaldi
    Que tout le monde ne jure que par la version de Pergolèse, soit. Mais un conseil, écoutez celle de Vivaldi, à la fin il n’en restera qu’une. Poignant, beau, émouvant.
Artistes qui m'inspirent
  • Pink Floyd
    Etant passionné par le son et le travail de la composition, comment ne pas adorer ce groupe ? C’est ma principale source d’inspiration pour mon jeu de guitare et mes arrangements de différentes ambiances.
  • The Beatles
    Le choc. Je me souviendrais toute ma vie du jour où le best of ONE est sorti. Des amis qui m’ont prêté la cassette, ils ne l’ont jamais revue. Ce fut une grande claque. Je suis tombé dedans étant petit ( imaginez donc, un jeune en 5 ème qui écoute du Beatles dans les années 2000 … ) et je n’en suis jamais ressorti. Comment apprendre à écrire une bonne chanson ? En écoutant du Beatles. Tout y est.
    Et si on peut se permettre de comparer, Dieu, c’est les Beatles et le messie, c’est le Floyd des années 70 !  
  • Queen
    Comment ont-ils pu ? Si pour moi Queen n’est valable que pour leurs 6 premiers albums ( ce qui est déjà pas mal ), ils ne furent pas moins les auteurs des deux plus grandes prouesses musicales du 20 ème siècle : The March Of The Black Queen et Bohemian Rhapsody. Comment peut-on composer de telles œuvres ? Et qui plus est, aussi jeunes ? Pas de réponse, mais du chef d’œuvre à foison !
  • Supertramp
    Non non, Supertramp ce n’est pas uniquement School, Dreamer ou The logical song: c’est un mélange de pop et de rock, de groove et de boogie. Et des musiciens hors pairs qui plus est. Rien que pour Another Man’s Woman, on ne peut qu’admirer le talent d’un groupe réduit à une image de groupe pop par le grand public.
  • Ange
    Cocorico ! Ils sont bien beaux ces anglais à nous pondre d’aussi bons groupes dans tous les sens tous les ans, mais il ne faut pas oublier ceux de chez nous, bien d’chez nous ! Et nous, on a Ange. De superbes textes en français et de la musique au moins aussi bonne que celle des anglais. Le mélange parfait ! Une créativité hors norme couplée d'un niveau de musiciens que peu de groupes peuvent
    se vanter d’avoir.
Guitaristes
  • Gilmour
    Le doigté, le son, la précision et la beauté de chaque note. Pour résumer, tout ce que joue Gilmour, c’est beau et ça m’émeut. Si on devait appliquer une taxe pour les chairs de poules provoqués, j’aurai ruiné le garçon !
    Conseil musical : ‘’ On an Island ‘’
  • Brian May
    Le placement rythmique est un élément essentiel de son phrasé, ce qui en fait une référence dans le domaine. Le tout couplé à une harmonie qui titille mon oreille presque autant que Gilmour !
    Conseil musical : ‘’ The prophet’s Song ‘’
  • Van Halen
    Premier guitariste aussi technique, aussi à l’aise en vitesse pure qu’en tapping, il reste à l’heure actuelle ma référence technique, car il y mêle toujours beauté harmonique et doigté, ce qui n’est pas donné à tout le monde.
    Conseil musical : Le solo de ‘’ Right Now ‘’
  • Hassan Hajdi :
    Le parfait mélange entre les 3 précédemment cités: la beauté, les gammes qui viennent d’un autre monde, la technique d’une machine et un son maitrisé à la perfection … Le guitariste ultime, à l’aise dans tous les registres, aussi bien en solo qu’en rythmique.
    Conseil musical : Le solo de ‘’ Coupée en deux ‘’
Artistes à faire découvrir
  • Katzenjammer
    Groupe féminin Norvégien. Leurs deux premiers albums sont d’une très grande qualité. Je conseille également leur live ( Live in Hamburg ). Un mélange de rock, de pop, de musique traditionnelle, de blues … et surtout un travail sur les harmonies vocales que l’on ne rencontre que trop peu rarement.
  • Fredrika Stahl
    Une découverte extrêmement récente pour moi. Je conseille l’album ‘’ Sweep Me Again ‘’. Un doux mélange de Jazz, de Pop et de Soul. Les progressions harmoniques sont surprenantes et on se laisse facilement emporter par l’ensemble ! (spéciale dédicace à ma super-poulette qui a insisté pour me faire
    découvrir ce bijoux)
  • Ghost
    Du métal pop. Voilà en somme ce qu’est Ghost. C’est un peu réducteur, mais c’est ce que je ressens en écoutant ce groupe. Beaucoup de sons, de gammes très métal, mais sans le coté trop bourrin d’une double pédale utilisée sans relâche et un chant growl usant pour un auditeur lambda. Beaucoup de mélodies très intéressantes et un son puissant. Je conseille tout particulièrement l’album ‘’ Meliora ’’
  • Maya Kamaty
    Découverte grâce à l’ami Jonathan, cette chanteuse réunionnaise a réussi l’exploit de me faire danser avec sa musique qui mélange musique créole, pop et tant d’autres influences. C’est joyeux, parfois mélancolique, parfois triste, mais toujours très bien fait !
  • Alain Bashung
    Cocorico ! Un autre français dans mes listes ! Comme pour Supertramp réduit à ses titres pop, Bashung n'est trop souvent connu que pour ses tubes 80’ de type Gaby, Joséphine … Et pourtant, on lui doit le savoureux ‘’ TEL ‘’ ou ‘’ Fantaisie militaire ‘’ qui regorge de pépites musicales ! C’est parfois un peu dur d’accès, mais quand on prend le temps, on prend vraiment son pied en écoutant certains morceaux comme ‘’ Faites monter ‘’, ‘’ Aucuns express ‘’ …
Morceaux à faire découvrir
  • Faites Monter ( Alain Bashung ) Quel morceau difficile d’accès. Nom de nom. Mais une fois sa coquille percée, c’est un plaisir. Rythmiquement, c’est étrange, mélodiquement, encore plus. Et l’interprétation de Bashung à la voix est vraiment parfaite.  Je conseille la version Live ‘’ Tournée des grands espaces ‘’
  • A tort ou à raison ( Ange ) Titre présent sur le dernier opus ‘’ Heureux ‘’ qui n’est malheureusement pas interprété sur la tournée du même nom. C’est très court, le texte est très personnel et je me reconnais énormément dedans, mais c’est diablement efficace. Pas de temps mort, ça commence, et on se retrouve à la fin ! Et puis, Hassan nous gratifie de deux solos fantasques dont lui seul a le secret. Mention spéciale pour son utilisation de la Whammy sur le premier solo.
  • Ted the Mechanic ( Deep Purple ) Premier morceau du renouveau de Deep purple avec l’arrivée de Steve Morse à la guitare et on ressent tout de suite un groupe qui reprend plaisir à jouer ensemble. Ça groove un max, et dès les premières notes, on comprend vite qu’on va se prendre une claque !
  • Ruby Lee ( Joe Cocker ) Loin des grands classiques de Monsieur Woodstock, il y a quelques petites pépites dans l’immense carrière de Mr Cocker. La version live présente sur le best of 1968-2003 est surprenante en plusieurs points et démontre que Joe est aussi à l’aise sur les registres plus jazzy.
  • Walking on the moon ( Roseau feat Aloe Blacc ) Dans la catégorie reprises de fou, on pense souvent, et à juste titre, à Joe Cocker. Mais écoutez donc cette version aussi surprenante que fantastique de Police par Roseau, avec en prime le sieur Aloe Blacc à la voix ( connu pour son tube "I need a dollar" ). C’est très influencé par le jazz ‘’ à l’ancienne ‘’ et dieu, que c’est bon !
Livres
  • Le château de ma mère ( Marcel Pagnol )
    J’ai toujours été passionné par la littérature française, alors je me suis mis en tête de commencer quelques classiques. Quand je me suis mis à Marcel Pagnol, c’est
    naturellement que je me suis tourné vers ses mémoires. Et quelle ne fut pas ma surprise de lire un livre rempli d’une telle nostalgie, d’un tel bonheur et d’une si belle innocence. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi ému en lisant un livre. J’aurai aussi bien pu mettre "La gloire de mon père", "Le temps des secrets" ou "Le temps des amours", mais c’est bien ce 2 ème tome des mémoires que j’ai préféré !
  • L’île Mystérieuse ( Jules Verne )
    Toute mon enfance est jalonnée de livres de Jules Verne. Je ne pense pas qu’il me
    manque beaucoup de son œuvre à découvrir tant j’en ai lu au collège ! Mais L’île mystérieuse reste mon favori pour les souvenirs qu’il me reste et les émotions
    que j’ai pu avoir ! Et puis, avouons-le, si un jour vous avez l'opportunité de prendre un livre sur une île déserte, prenez cet ouvrage: toutes les astuces pour survivre y sont données !
  • Transsibérien ( Dominique Fernandez )
    La littérature Russe a toujours été un peu obscure et difficile d’accès ? Lisez ce livre et vous aurez toutes les pistes pour la découvrir ainsi que ce grand pays d’est en ouest. Écrit lors de l’année franco-russe et du voyage en transsibérien de la délégation française, l’auteur nous relate son voyage et en profite pour rattacher chaque lieu visité à l’histoire du pays et ses auteurs, nous donnant ainsi, énormément de pistes pour les comprendre.
  • Intégrale des Maigrets ( Simenon )
    Ce n’est clairement pas pour les enquêtes policières que je lis les Maigrets. Elles sont souvent assez banales. En revanche, à chaque nouvelle aventure, Simenon en profite pour nous faire une analyse d’une classe de la société de son époque: les bourgeois, les ouvriers, les rentiers … tout le monde y passe. C’est fantastique et d’une justesse peu commune dans l’analyse.
  • Le voyageur imprudent ( Barjavel )
    Classique parmi les classiques ! Comme Jules Verne, je doute qu’il me manque beaucoup de Barjavel à lire. Mais si je devais en retenir un, ce serait celui-ci. Une leçon de vie, de valeurs et une histoire qui prend aux tripes. La chute est vraiment inattendue et poignante. Je l’ai lu au moins 3 fois depuis, et je me souviendrai toujours de ma première rencontre avec cette œuvre: la claque était telle que je n’ai pas réussi à décrocher et l’ai lue en une nuit !
Films
  • Alabama Monroe
  • Quelques heures de printemps
  • Dr Folamour
  • La traversée de Paris
  • OSS 117 : Rio ne répond plus
Jeux Vidéos
  • Pokémon Jaune
  • Pokémon or/Argent
  • Zelda Breath of the wild
  • Advance Wars
  • Original War

Son matos

Godin Session Ltd 
Epiphone SG micros Gibson 500 
Jim Forest Telecaster (Micros Seymour Duncan Hot Rails)

Amplification

Laney VC 15

Effets

Mxr Phase 95
Mxr Carbon Copy 
Mxr Reverb 
Mxr Dyna Comp
Mxr Boost 
Dunlop Joe Bonamassa CryBaby JB95
Fulltone Plimsoul 
Xotic EP Booster 
Mooer Trelicopter